Air intérieur

et revêtements de sol textiles

L’optimisation continue de l’isolation des bâtiments a conduit à une réduction considérable des échanges entre l’air intérieur vicié et l'air extérieur frais. En même temps, les gens passent plus de temps à l'intérieur, ce qui est un facteur d’influence supplémentaire de la qualité de l'air intérieur (IAQ = Indoor Air Quality) sur le bien-être, le confort et la santé. Découvrez des informations complémentaires sur l’impact positif des revêtements de sol textiles sur l’air intérieur.

Indoor Air Pollution (IAP)

Que les poussières fines et certaines substances organiques provoquent des irritations des voies respiratoires et qu’elles peuvent même contribuer à causer des problèmes respiratoires chroniques est confirmé par de nombreux experts. La formation de moisissures induite par des taux d’humidité trop élevés peut être potentiellement dangereuse pour la santé et la pollution de l'air intérieur par des composés organiques volatils est reconnue dans le monde entier comme un risque pour la santé.

Un air pur à l'intérieur

Pouvant être causées par les matériaux de construction utilisés, les nuisances olfactives représentent également un facteur très nuisible pour l’utilisateur. Voilà pourquoi les revêtements de sol textiles certifiés par l’association GUT ont non seulement été testés sur les polluants et classés « à très faible émission », mais aussi sur des substances odorantes potentielles.

Indoor Air Quality (IAQ)

La conséquence de la meilleure isolation des bâtiments est une réduction drastique des échanges entre l’air intérieur vicié et l'air extérieur frais, ce qui induit une augmentation de la concentration de polluants à l’intérieur. Pour cette raison, il est crucial d’assurer dès la production de matériaux de construction et d'objets d’aménagement intérieur que ces produits contiennent le moins possible de composés organiques volatils (COV) qui pourraient être libérés.